Un numéro de la Revue française de yoga consacré à la méditation

Le numéro 56 de la Revue française de yoga est entièrement consacré à une « méditation sur la méditation. » Des auteurs de références diverses apportent leur concours à ce numéro passionnant, dans lequel il faut noter, car c’est assez rare, qu’une place non négligeable est faite à la prière silencieuse chrétienne. Voici la table des matières de cette publication :

SAGESSES INDIENNES : RETOUR AUX SOURCES

Philippe Geenens – A la recherche de la liberté (dans les Yogasûtras)

Alexandre Astier – La question du divin dans la méditation selon le Yoga-Sûtra

Marc Ballanfat – De la rêverie à la conscience

Colette Poggi – L’image (pratimâ) et ses résonances. Le sensible comme métaphore du spirituel dans la pensée indienne

Philippe Cornu – Qui suis-je si je ne suis pas « moi » ? La problématique du « moi » et de l’identité dans la vie méditative bouddhique

MÉDITER EN OCCIDENT, DES ORIGINES CHRÉTIENNES AUX RECHERCHES CONTEMPORAINES

Jean-Marie Gueullette – La prière silencieuse chrétienne : se rendre présent à Dieu 

Pierre-François De Béthune – L’environnement de la méditation  

Mathieu Laurière – Méditation et neurosciences

Michel Couade – Ouverture et limite de la méditation

L’EXPÉRIENCE MÉDITATIVE DANS SA DIVERSITÉ

Anne-Marie Hébeisen-Schindelé – « Sesshin, se rassembler dans son coeur »

Patrick Delhumeau – Le yoga au-delà de la méditation

Boris Tatzky – Méditer pour être

Éliane Mittelman – De l’expérience poétique à l’expérience méditative

Publicités

Regard chrétien sur la méditation : une émission sur la prière silencieuse

https://rcf.fr/embed/1499307« >Entretien du fr. Jean Marie Gueullette avec Christophe Henning sur RCF

La tradition chrétienne de la méditation va à l’encontre de l’illusion du lâcher-prise, du « cocooning de la sérénité ».

« Aujourd’hui on est souvent embarqué dans un mode de vie qui nous explose, qui nous emplit de bruits et d’images.«  Rien d’étonnant donc dans le succès remporté par la méditation. En revanche, pourquoi délaisse-t-on l’apport du christianisme? Il existe une manière chrétienne de méditer, mais elle va au-delà d’une présence à soi et au monde. « Dans la prière il ne s’agit pas simplement d’être là, mais de reconnaître qu’il y a une présence qui nous précède: celle de Dieu, explique le P. Gueullette, et que tout l’enjeu est de nous tenir en Dieu, auprès de Dieu, de même que Dieu se tient près de nous. »

Le désir de prier est déjà une prière

Même les Apôtres pourtant au contact quotidien du Christ lui ont demandé de leur apprendre à prier. Si l’on éprouve le besoin d’apprendre à prier, c’est le signe que l’on est déjà dans la prière. Dans le sens où la personne aura mesuré que devant l’immensité de Dieu, nous sommes très petits. Reconnaître les difficultés à prier fait partie de toute expérience spirituelle. Ce n’est en rien un aveu d’échec. On a quelquefois oublié que prier consiste à se tenir en présence de Dieu et donc d’accepter d’être totalement dépassés. Le désir de prier est déjà une façon de prier.

Entretien recueilli par Robert Migliorini, le 21/10/2016, et publié dans La Croix